Motricité libre

La motricité libre on en entend beaucoup parler, mais alors de quoi s’agit-il ? Et comment l’appliquer au quotidien?

Qu’est ce c’est ?

La motricité libre c’est le fait de laisser son enfant acquérir lui même de nouvelles positions et de le laisser en autonomie découvrir le monde qui l’entoure. 

Exemple: Votre enfant ne s’est encore jamais assis seul, vous n’allez pas le mettre dans cette position.

Les différentes étapes du développement de votre enfant:

  • Dos/ventre
  • Ventre/dos
  • Ramper vers l’arrière
  • Ramper ver l’avant
  • Quatre pattes
  • Assis
  • Debout
  • Se déplacer avec des appuis
  • La marche

Petit rappel :Chaque enfant évolue à son propre rythme, je ne donnerai pas les tranches d’âges pour chaque étape même si vous pouvez les trouver facilement sur internet.  Un retard avant d’être avéré doit prendre en compte différents paramètres, il se peut que votre enfant mette du temps à se retourner mais qu’il soit très à l’aise dans d’autres domaines. De plus, il se peut que votre enfant ne passe pas par toutes les étapes qui viennent d’être citées.

D’ou ca vient ?

Cette pratique a été découverte et mise en place dans les années 60 par Emmi Pickler, pédiatre et psychopédagogue dans sa pouponnière rue Loczy à Budapest. 

Pourquoi est ce bénéfique ?

Votre enfant est capable d’acquérir lui même chaque étape citée précédemment et il est même important de le laisser faire. Voici pourquoi:

  • Confiance en lui :Si il expérimente chacune des positions lui même et les étapes pour y parvenir il aura parfaitement connaissance de son corps, de ses limites, et de comment il y est parvenu. À contrario, si vous le mettez vous même dans une position, il ne saura pas comment en sortir, il aura peur de se faire mal et il se dira que si vous le faites à sa place, c’est car lui n’en est pas capable seul.
  • Autonomie :Il n’aura pas besoin de votre aide pour aller découvrir ce qui l’entoure et tenter de nouvelles expériences, cela peut être très frustrant chez l’enfant. 
  • Rapidité d’évolution :Un enfant qui est mis dans des positions qu’il n’a pas acquise lui même, mettra plus de temps à passer à l’étape suivante, tout simplement car il n’a pas compris lui même le processus pour y parvenir.
  • Physiologie :Lorsque votre enfant acquière une nouvelle position c’est parce qu’il a développé les muscles nécessaires pour pouvoir le faire. Dans le cas contraire vous sollicitez des muscles qui ne sont pas encore prêt. Cela peut créer des douleurs et des positions inconfortables.

Comment mettre en place cette méthode?

À noté: Il est important de toujours surveiller votre enfant, pour des raisons de sécurité mais aussi car le regard que vous allez porter sur lui sera un des meilleurs moteurs pour le faire progresser, se sentir épanouie et contenu. C’est ce qu’on appel le portage psychique. C’est votre manière de le contenir comme lorsqu’il est dans vos bras mais cette fois ci avec le regard.

  • Avoir un environnement sécurisé: Prises/fils électriques, coins de la table basse, objets à sa portée…
  • Tapis d’éveil/rigide: Pour plus de confort lors des premiers mois, notamment pour l’acquisition dos/ventre.
  • La chaise haute: À utiliser une fois que la position assise est acquise, pour ne pas solliciter ses muscles du dos.
  • Le transat: Il peut-être très pratique à certains moments de la journée mais il est préférable de l’utiliser le moins possible afin que votre enfant puisse continuer ses découvertes au sol.
  • Communication: Valorisez ses progrès, expliquez lui ce qui est dangereux, et encouragez le lors de ses échecs.
  • La mallette du docteur: Avoir à portée de main, pommade, pansements et bisous magiques pour les premiers petits bobos et petites bosses.

Et voilà, C’est à vous de jouer!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s